mardi 9 septembre 2014

Thomas VERMEIRE, dit "Judey"


NOM : Vermeire

Prénom : Thomas
 
Pseudonyme :  Judey



Biographie: Vous aimez la bagarre, le ketchup et les carabines ? Alors vous aimerez Judey.
Tout commença un jour pluvieux d'avril, lorsqu'un jeune garçon se pencha pour la première fois sur une bande-dessinée. Son père entra d'un seul coup dans la pièce pour le découvrir en train de lire cette juxtaposition volontaire d'images picturales et autres en séquences destinées à transmettre des informations et/ou à provoquer une réaction esthétique chez le lecteur. Furieux, son père lui interdit à vie de reposer les yeux sur une planche de bd.
Le jeune garçon commença alors une longue descente aux enfers. Il se mit à devenir turbulent. A l'école, il fût rejeté par tout ses camarades de classe qui le considéraient comme un monstre. Chaque semaine, avec le peu d'argent de poche qu'il avait, il s'achetait un casier de bières qu'il buvait sur le parking du Colruyt avant d'aller rêver devant la vitrine du magasin de bandes dessinées se trouvant en face. C'est à cette époque qu'il prit la plus grande décision de son existence: Il sera dessinateur, et rien d'autre. Malheureusement, peu après cela, son père l'envoya dans une école militaire.
La guerre du Vietnam fût pour le jeune garçon l'expérience la plus traumatisante de sa vie. L'ensemble de sa division fût tué par les nazis sous ses yeux alors qu'ils regardaient un match de foot. Sa vie prit un autre tournant, car il gagna la super cagnotte du loto quelques heures après alors qu'il n'y avait jamais joué. Le jeune garçon décida alors d'acheter une centaine de magasins de bande-dessinées. Durant 8 longues années, il lût l'ensemble des stocks ainsi que toutes les nouveautés qui se rajoutaient à ceux-ci chaque mois. Le jeune garçon était alors prêt à réaliser son rêve et devenir enfin dessinateur. Malheureusement, un accident d'aspirateur lui fit perdre ses deux mains. Désemparé, il devint complètement fou. Répandant le mal partout autour de lui: le 11 septembre, c'était lui ! La crise, c'était lui! La coupe mulet, c'était lui !
Un dernier espoir s'offrit pourtant à lui, il entendit parler d'un vieux moine bouddhiste qui avait le pouvoir de dessiner grâce à son esprit. Il parti donc immédiatement pour la Hollande afin de le rencontrer. Celui-ci lui donna un lien internet vers un super tutorial, mais le jeune garçon mourut avant de pouvoir le terminer.
Il se dirigea ensuite vers une carrière de dj, ses chansons firent le tour du monde avant de revenir deux mois plus tard pleine de chouettes histoires à raconter autour du bon feu de camp. Quelques années plus tard, il devint le premier japonais à aller sur Mars. Mais son pays d'origine, la Belgique, lui manquait tellement qu'il abandonna la mission à mi-chemin entre Tattoine et Jupiter.
De retour chez lui, le jeune garçon découvrit que son père était mort depuis une centaine d'années et que sa mère n'avait jamais été citée dans cette histoire. Orphelin, il erra dans les rues froides de la ville à la recherche d'un foyer. Il décida alors de commencer à écrire avec ses dents une bande-dessinée à l'aide d'un vieux bout de bois et d'une boite de nourriture pour chats. Son bouquin fût édité et devint la plus grande référence en matière d'art séquentiel au monde. Il s'installa devant un bon film et s'ouvrir une petite canette de bière.
C'est drôle parfois la vie.
Ce jeune garçon n'était pas Judey, mais cette histoire valait la peine.

Judey

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire